Ce papa au top !! {Ca jacasse}

 
Ca jacasse, un rendez vous hebdomadaire autour d’un sujet précis : cette semaine le papa et l’accouchement… Les organisatrices : ici et .

Je suis infirmière : le sang, la douleur, le vomi et autres choses odorantes, j’en vois assez pour y être habituée. Et ayant travaillé en maternité, j’ai assisté a des accouchements… Du coup, je m’étais fait une idée très précise de l’attitude de mon mari le jour J. Je l’imaginais tout blanc, prêt à faire un malaise, obligeant la sage femme à s’occuper de sa plaie à l’arcade suite à sa chute. Bref, je l’imaginais pas du tout vaillant…

Le matin du 18 Janvier 2013, je sens que c’est le jour J. Il n’y croit pas trop. A notre arrivée à la maternité, l’accouchement n’est pas imminent mais c’est pour aujourd’hui. Mon mari appelle son boulot pour poser son aprem! Nous pouvons aller faire un tour en ville. Direction le marché…
Mon mari m’achète des marrons chauds (TROP MIGNON! j’adore ça!!). On va manger un bout dans la pizzeria puis direction la mater car j’ai un peu mal…

Direction, le bain chaud avec des huiles essentielles pour m’aider à dilater car je suis à 3 cms. Au bout de 30 minutes, ça devient insupportable je craque!! JE VEUX LA PéRI !!!!!!!!!!!!!!! Et mon mari qui me dit : « Déjà?? Je pensais que tu tiendrais plus! » Pffff merci !! Je fais ce que je peux…

Quelques heures plus tard, la morphine me rend mal : je vomis énormément et ça m’endort… Je pense que je n’aurai jamais assez de force pour pousser. J’ai tellement sommeil !! Mais mon mari est là. Il dégaine le brumisateur car j’ai soif. Il me tient même le haricot quand je vomis!!! Il m’encourage.

Puis vient le moment de la poussée (longggggggg moment d’ailleurs). Mon mari m’encourage, m’aide, me pousse à aller au bout de mes forces! il dégaine toujours le brumisateur quand il faut!
Puis entre le gynéco, signe que ça ne se passe pas comme il faudrait. Je m’effondre mais mon mari est encore là pour me pousser au bout de moi même, il me dit les mots qu’il faut. Il me donne tellement de courage que j’arrive à éviter la césarienne. Mais bébé ne sort pas encore.
Là les spatules arrivent… Mais mon mari ne devient pas blanc du tout au contraire. Il m’encourage encore plus fort. Il me donne encore plus de force… Je n’aurai jamais imaginé ça, moi qui pensais qu’il était une petite nature… Il m’a permis d’y arriver. Sans lui, je pense que je n’aurai jamais eu la force de pousser comme je l’ai fait. Je me serai découragée à l’arrivée du gynéco et de la pédiatre…

Puis enfin Chiara est arrivée. Mais mon mari n’a pas pu couper le cordon, la pédiatre a du s’en occuper. J’aurai aimer qu’il puisse le faire comme pour le remercier de m’avoir tant aidée et soutenue. Moi qui n’ai pas eu de père. Il est et sera exceptionnel avec sa fille. Je suis comblée que ma fille puisse connaitre ça. Moi mon père mangeait au restaurant quand ma mère accouchait…

Je suis fière de mon mari!! Il a été au TOP !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s